Paléo

“… il est plus important de manger, de bouger et de vivre selon la façon dont les humains sont conçus et non selon les développements artificiels de la société au cours des 100 dernières années.”

Mark Sisson

Au-delà de l’alimentation, cet axe englobe tous les sujets précédents car il représente le mode de vie pour lequel l’être humain est programmé et par lequel il s’est développé. Par mode de vie paléo (paléolithique, donc avant le néolithique, soit il y a environ 10 000 ans) je n’entends bien évidemment pas retour à l’Homme des cavernes. Je veux dire, par contre, un retour à des réflexes de vie qui nous ont définis pendant plusieurs millions d’années et que nous avons balayés d’un revers de la main en seulement 10 000 ans.

Tout d’abord, l’alimentation est un sujet essentiel quand on parle de Paléo. “Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es”… Je dirais même, dis moi comment tu manges, quand tu manges, combien de fois tu manges et ce que tu manges et je te dirai, non pas qui tu es, mais ce qu’il risque de t’arriver. L’alimentation moderne est la cause de la plupart des maux de l’humanité, et finalement nous ingurgitons chaque jour ce qui, en même temps, nous fait vivre et nous tue à petit feu. Apprenez et comprenez comment vous nourrir, d’abord pour retrouver le plaisir des bienfaits de ce que la nature peut vous offrir, mais surtout pour que l’alimentation soit votre alliée pour vivre bien.

Ensuite, on parle de rythme de vie Paléo. J’entends par là le type et la fréquence des activités physiques, sujets qui seront largement abordés dans l’axe “sport”. Mais je veux aussi parler du rythme physique et émotionnel donné à sa vie. Le temps que l’on s’accorde pour des activités à soi, les rencontres et les temps de sociabilisation que l’on se permet, les moments de calmes pour contrebalancer les moments de stress… Autrement dit, comment on gère son corps et son mental par les activités que l’on choisit ou que l’on doit faire. Je vous rappelle que l’Homme a passé plusieurs milliers d’années à chasser, cueillir, faire du feu, grimper aux arbres, marcher en groupe… Autrement dit, à être en mouvement permanent mais selon un rythme bien particulier et avec peu de stress. Apprenez donc à vous écouter, ainsi qu’à retrouver un équilibre entre vos activités professionnelles, personnelles et familiales afin de tendre vers un état physique et émotionnel proche de celui pour lequel nous sommes constitués.

Enfin, ce qui caractérise l’Homme, et bien c’est qu’il fait parti de la nature. Et c’est là un point que nous oublions bien trop souvent. Nous sommes conçu pour vivre dans la nature, en contact avec la terre et la végétation, en présence des animaux. Notre lien avec notre environnement est coupé par le fait d’habiter en ville et par la façon dont nous gérons nos productions. Permettez-vous donc de retrouver ce lien avec la nature et de réapprendre à vous recharger de l’énergie et des bienfaits qu’elle a à offrir.