Pourquoi le Paléo ?

Pourquoi est-il bon de se rapprocher du mode de vie Paléo ?

1 – Pour des raisons de génétique et d’évolution1.

Imaginez que la durée de l’évolution de l’Homme soit représentée par le bon gros gâteau à quatre étages que vous voyez ci-dessus, le point de départ étant il y a 2 millions d’années avec l’Homo Erectus :

  • Nous avons vécu dans la savane ou la forêt, nous nous sommes répandus sur la Terre, souvent dans des endroits où les plantes comestibles n’étaient pas disponibles toute l’année. Nous avons dû grimper aux arbres, courir après les animaux, plonger pour aller attraper les poissons, marcher de longues heures pour trouver des lieux riches en nourriture pendant une période aussi longue que les trois premiers étages du gâteau.
  • Pendant toute cette période, nous avons subi la chaleur sans ventilateur et surtout les grands froids avec la seule aide de peaux de bêtes. Nous avons dû dormir au coucher du soleil et nous réveiller aux premières lueurs, manger cru et froid pendant une période aussi longue que trois étages et demi.
  • Nous avons domestiqué le feu, avons fabriqué des outils sophistiqués pour chasser et avons développé notre intellect (en créant la parole, l’art, la musique, les sépultures pour nos morts…) à partir de la première moitié du haut du gâteau.
  • Nous avons marché pieds nus, prévu le temps qu’il allait faire par l’observation de la faune et la flore, vécu avec les animaux pendant une période presqu’aussi longue que les quatre étages du gâteau !

ET

  • Nous avons arrêté de nous nourrir exclusivement de la chasse, la pêche, la cueillette et avons commencé à planter et consommer des céréales et élever du bétail pour le lait et la viande il y a un moment, aussi long que … un pétale de la fleur posée tout en haut du gâteau !

2 – Pour ce que cela peut vous apporter physiquement et psychologiquement.

  • Faire des exercices ciblés vous permettra de vous maintenir dans une forme physique sur un long terme, de réduire de nombreux problèmes de santé que vous expérimentez peut-être déjà2, de retrouver votre poids de forme (vous vous souvenez quand vous aviez 18 ans?…), de découvrir de nouvelles activités, et peut-être aussi de sociabiliser avec de nouvelles personnes !
  • Changer votre alimentation vous permettra de découvrir une nouvelle façon de cuisiner, de nouveaux produits, de nouvelles recettes, tout en vous apportant du plaisir gustatif et surtout digestif.
  • Faire de nouvelles activités en extérieur vous redonnera le plaisir de sortir, de vivre au contact de la nature, d’observer son changement et de déconnecter votre cerveau de son quotidien stressant.
  • Enfin prendre la décision de changer de mode de vie vous apportera une satisfaction et une reconnaissance de ce que VOUS êtes capable de faire pour vous-même. Vous vous aimez et c’est bien !

3- Pour l’impact que cela peut avoir sur notre environnement et les gens qui nous entourent.

  • Supprimer les céréales aide à réduire les cultures intensives qui génèrent déforestation, pollution, pauvreté, uniformisation de nos paysages et enrichissement de grandes firmes fabricant ONG et autres pesticides ayant un impact sur notre santé.
  • Supprimer le lait animal et particulièrement de vache aide à lutter contre l’exploitation et la souffrance animale, le lobbying laitier qui génère la fortune d’une minorité de compagnies et l’épuisement d’une majorité d’agriculteurs.
  • Consommer des légumes bio, des viandes bio et élevés en plein air, achetés par le biais de filières courtes permet de faire vivre des agriculteurs travaillant des produits de qualité, riches en nutriments car élevés dans le respect des saisons, du cycle de vie et des territoires.
  • Enfin plusieurs études montrent que consommer moins de sucre et moins de gluten rend moins violent3

Expérimentez, vous verrez bien si cela améliore votre état émotionnel et la façon dont vous gérez les conflits !

 


1- https://multimedia.inrap.fr/archeologie-preventive/chronologie-generale#.W6zUiq4za3A
Darwin CR (1959) On the origin of species by the means of natural selection
2- Where Does HIT Fit? An Examination of the Affective Response to High-Intensity Intervals in Comparison to Continuous Moderate- and Continuous Vigor ous-Intensity Exercise in the Exercise Intensity-Affect Continuum
3- https://www.alternativesante.fr/troubles-psychiques/le-sucre-et-la-malbouffe-nous-rendent-fous
D. Benton, The impact of diet on anti-social, violent and criminal behavior, in Neurosciences and Biobehavioral Reviews, vol. 31(5), pp. 752-774, 2007

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s